• octobre

    6

    2020
L’art du ré-emploi chez Léon Grosse : l’économie circulaire en actions.

L’art du ré-emploi chez Léon Grosse : l’économie circulaire en actions.

À l’occasion des semaines du développement durable, faisons un tour d’horizon des actions concrètes de Léon Grosse en faveur de l’économie circulaire.

Le secteur du bâtiment génère 40 millions de tonnes de déchets chaque année en France, dont 90% proviennent des travaux de déconstruction et de réhabilitation. Dans le cadre de notre politique RSE, chez Léon Grosse nous avons décidé de cibler plus particulièrement le recyclage et le réemploi des matériaux destinés à la benne.

Quelques exemples concrets :
Le réemploi des vitrages sur le chantier du siège social de Michelin.
Nos équipes ont déposé les vitrages du mur rideau de la Serre tropicale du site et les ont réutilisés pour des vitrages de bureaux et des cloisons vitrées.
Au global, 74% des cloisons du bâtiment concerné, sont issues du réemploi in-situ.

 

Léon Grosse a initié un partenariat avec Backacia, une start-up spécialisée dans le réemploi des matériaux et équipements du BTP. Backacia met en relation des vendeurs de composants à réemployer avec des repreneurs va une plateforme digitale.Léon Grosse a mis en place cette solution sur l’ensemble de ses chantiers de réhabilitation en site occupé d’Île de France.

 

Le chantier de Lutterbach : zéro déblai hors du site
Le chantier du nouveau centre pénitentiaire de Lutterbach est réalisé en circuit fermé : zéro déblai hors du site et zéro apport de matériaux pour les terrassement et VRD.
Les 102 000 m3 de terrassement de l’opération sont compensés par la création de 3 zones d’emprunt sur lesquelles il a été créé du tout venant utilisé pour la création des 37 295 m² de plateforme et piste et en remblaiement des 36 812 ml de réseaux secs et humides.
La nature du sol particulièrement favorable a permis la création de “carrières” sur site, à la place d’un apport classique de matériaux issus de carrières extérieures et l’évacuation en décharge des déblais. Cette solution a permis en outre d’éviter le rejet de 15 tonnes de CO2 dans l’atmosphère par le non transport de ces matériaux.

Sur le chantier du Nouvel Hôpital et EHPAD à Belley, Léon Grosse a monté un partenariat avec Gerflor et l’entreprise de pose de sols Suevos. La pré-découpe des lés a été faite en atelier et toutes les chutes ont été entièrement réemployées. “Avec Léon Grosse, nous pouvons parler d’un véritable partenariat, qui perdure depuis plusieurs chantiers déjà. L’accompagnement se fait du début jusqu’à la fin du chantier, ce qui permet la mise en place d’une collecte et d’un recyclage efficaces”. Patricia IAFRATE, Responsable Grands Comptes GERFLOR

Sur le chantier de reconstruction et restructuration du Collège Jules Ferry à Eaubonne, les structures de voiries et les plateformes pour les travaux de pieux ont été construites entièrement à partir de béton concassé. La majorité de matériau provient directement de la démolition des anciennes structures en béton du site, et une partie a été importée en circuit court.

© Copyright 2020 Léon Grosse - Mentions légales - Politique en matière de cookies